blog-du-papa-de-jojo

Le velours, et ses complications !

Julien CAMPAN

En ce moment, Jojo ne fait pas bien ses nuits. D'une manière générale, faire dormir ce bébé a toujours été compliqué ! Du coup avec la Maman de Jojo, on a toujours fait très attention aux pyjamas et autres gigoteuses qui accompagnent les nuits de notre petite fille.

Je ressors donc le patron Burda 9782, le pyjama déjà "testé" quelques jours plus tôt. J'envisage quelques modifications au modèle :  d'abord améliorer le système d'ouverture du vêtement. En effet, je ne sais pas si chez Burda on a déjà changé la couche d'un bébé, mais l'ouverture latérale qu'ils proposent sur le pyjama n'est absolument pas pratique ! Ensuite, l'encolure du modèle n'allait pas du tout, puisqu'il étranglait littéralement Jojo. Donc pas top !

Mais avant tout, il faut du tissu ! Et pour compliquer les choses, mon idée est de travailler avec du velours ! C'est doux et brillant, et la plupart des pyjamas du commerce que possède Jojo sont en velours. Dans ma tête, c'est le graal pour les bébés ! MAIS le velours a quelques subtilités : c'est un tissu qui a un sens à cause de ses "poils". Et se rater en coupant les différentes pièces du pyjama, ça serait terrible ! Bon, il faut quand même relativiser : couper puis coudre du velours dans 2 sens différents, sur l'échelle du monde il y a pire ! Mais c'est le genre de choses qui peut exaspérer !

Direction le Marché St Pierre ! Je commence à bien connaître le magasin. C'est toujours la caverne d'Ali Baba, mais je ne parcours plus forcément les 6 étages pour trouver mon bonheur ! D'ailleurs, je tombe sur du velours dès mon entrée dans la boutique ! Pas hyper cher, 8€90 le mètre. Je m'attendais à pire niveau prix, du coup je m'enflamme un peu et en demande 3 mètres en bordeaux ! Pourquoi 3 mètres ? Aucune idée, d'autant que faire un pyjama de bébé réclame 80 cms... Les odeurs de tissus font faire n'importe quoi !

De retour à la maison, c'est toujours le même rituel : décatir le tissu et le faire sécher. Le repassage n'est pas recommandé, au risque de détruire les "poils".

Le pyjama terminé

C'est à ce moment qu'un doute m'assaille... Je ne l'avais pas remarqué au moment de l'achat, mais le velours que j'ai pris est assez élastique ! Et le problème des tissus qui s'étirent, c'est que c'est galère à coudre ! Ça fait des plis disgracieux, voire les coutures se défont... Bref, avant même d'avoir coupé le moindre morceau, j'ai des sueurs froides !

La découpe des pièces se passe sans trop de soucis. Seul bémol, à chaque coup de ciseaux dans le tissu, c'est une tonne de peluche qui vole dans le salon !

Mais c'est au moment de coudre que tout a basculé... Les explications du patron font commencer par l'assemblage de la poche en coeur sur devant. J'avais dans l'idée d'améliorer le modèle de pyjama en doublant cette poche avec un tissu contrastant, de manière à ce que quand on l'ouvre, on y voit une couleur différente de l'ensemble. Je commence donc par épingler les 2 tissus endroit contre endroit, puis je commence à coudre. Mais rien ne se passe comme prévu ! Le velours glisse et s'étire malgré les épingles... Pas moyen de faire quelque chose de propre dans ses conditions.

Détail du patron du pyjama enfant Burda

Après plusieurs essais, je comprends qu'il faut mettre des épingles tous les centimètres pour espérer pouvoir coudre sans que les 2 couches de tissus ne bougent trop ! Je passe donc 3 heures à attacher ensemble tous les morceaux du pyjama ! Mais au final, le résultat est pas mal !

Les modifications que j'ai apportées :
  • La fameuse doublure de la poche (c'est un détail, mais c'est joli).

  • Les ouvertures latérales, beaucoup plus pratique pour habiller et changer un bébé ! Pour bien faire, le pyjama s'ouvre de chaque côté. Il est fermé par 14 pressions coeur roses de la marque Prym.

  • Les ouvertures sont doublées d'un biais, pour que les pressions ne s'arrachent pas à chaque fois qu'il faut les ouvrir.

  • Le col est en 2 parties, à cause de la double ouverture latérale. Et pour que ça rende mieux et que ça ne gratte pas, les coutures sont rabattues.

  • Patron du pyjama : chez Rascol

  • Marché St Pierre : 2 Rue Charles Nodier, 75018 Paris // Maps

  • Pressions coeur roses : Amazon


Article précédent Article suivant


Commentaires